Un face à face glacial et impressionant

Les images d'une orque se baladant aux abords de la banquise de l'Antarctique ont été prises par le Dr Regina Eisert.

La rencontre a eu lieu la semaine dernière, au cours des dernières heures de recherche du Dr Regina Eisert dans la zone de protection marine de la région de la mer de Ross, en Antarctique.

L’expert en mammifères marins de l’Université de Cantorbéry se tenait au bord de la banquise pour collecter des échantillons de biopsie prélevés sur des baleines adultes lorsqu’une jeune orque de type C s’est approché.

« J’ai mis ma perche avec la GoPro dans l’eau dès que je l’ai vu s’approcher et j’ai attendu de voir ce qui se passerait », a-t-elle déclaré.

« Elle s’est avancé vers moi, a heurté la caméra avec son rostre, a ouvert la bouche et m’a montré une pièce de légine à l’intérieur, comme si elle essayait de me le faire prendre.

« C’était vraiment spécial, la seule façon dont je peux le décrire, c’est comme lorsqu’un chat vous offre une souris », dit-elle.

Eisert a passé cette saison antarctique à étudier les orques de type C afin de comprendre combien il y en a dans la région, où ils vivent et ce qu’ils mangent.

Ses recherches portent sur la zone de protection marine de la région de la mer de Ross et sur la manière dont les orques seraient affectées par un changement de disponibilité de la légine dû à la pêche.

« Ici, je mène des recherches pour aider à protéger la région de la mer de Ross et pour savoir si les orques mangent ou non de la légine, et je vois que c’est le cas.

« Les orques sont très sociales et il y a eu des cas dans lesquels un léopard des mers a offert un pingouin à un plongeur, mais je n’ai jamais vécu une telle expérience », dit-elle.

Retrouvez le Dr Regina Eisert sur les réseaux sociaux

Shop

Notre chaîne YouTube

Publicité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur print
X