Le gouvernement Russe s’active pour la libération des cétacés de la baie de Srednyanya

Le président Poutine demande à ses ministres de se positionner rapidement sur la détention des cétacés de la baie de Srednyanya.

L’été dernier, quatre compagnies russes fournissant des mammifères marins à des aquariums se sont associées pour capturer 11 orques et 87 bélugas retenus dans la baie de Srednyanya, en Russie. Après une enquête menée par les autorités régionales, le procureur général de Russie a averti le groupement de sociétés que la vente des cétacés à d’autres pays serait considérée comme illégale.

À la suite de cette enquête, le président Poutine a ordonné au ministère de l’environnement et des ressources naturel, ainsi qu’au ministère de l’Agriculture de donner un avis sur la détention des cétacés pour le 1er mars 2019.

Le gouvernement travaille également sur un nouvel amendement de la législation russe afin de codifier la détention et la capture de cétacés. Un rapport du procureur général doit être donné pour juillet prochain. Pour rappel, l’enquête du procureur général établissait que la capture des animaux violait plusieurs fois la législation russe.

Trois bélugas et une orque ont disparu depuis décembre

Nous avions récemment publié un article relatant de la visite des membres d’un groupement d’association appelé « Free Russian Whales » les 18 et 19 janvier dernier. Lors de cette visite, les biologistes ont pu s’apercevoir que les mammifères marins étaient en grande souffrance. De plus, trois bélugas et une orque ont disparu depuis décembre. On parle entre autre d’une évasion, mais les experts sont n’y croient pas.

D’après eux, il serait tout bonnement impossible pour un cétacé de s’échapper d’un des bassins. Les filets étant beaucoup trop épais et les bassins surveillés en permanence par vidéos. Aucune preuve montrant l’évasion de ces cétacés n’a été trouvée.

Les biologistes pensent que la cause la plus probable à ces disparitions serait la mort. Lors de leur visite, l’une des plus jeunes orques nommée Kirill, était dans de graves conditions. L’une des autres possibilités de ces disparitions serait l’exportation secrète de ces animaux.

Leonardo Dicaprio et Pamela Anderson prennent position

De plus en plus de personnes soutiennent et salut l’action du gouvernement russe. 

L’actrice Pamela Anderson, membre du conseil d’administration de l’IFAW (International Fund of the Protection of Animals) a récemment adressée une lettre ouverte au président Vladimir Poutine en exprimant sa gratitude envers le gouvernement pour avoir empêché la vente des mammifères marins. L’actrice demande également au président de mettre un point final à cette affaire en  libérant les orques et les bélugas de cette prison.

Quant à lui, Leonardo Dicaprio à récemment appeler à signer la pétition au travers de ses réseaux sociaux.

Vous aussi vous pouvez vous manifester : signez la pétition

Shop

Notre chaîne YouTube

Publicité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur print
X