Stop ! Le temps est au changement, le 17 Avril dernier, l'association "C'est assez" à officiellement porté plainte envers Marineland, en cause les conditions de vie des dauphins et ours plus particulièrement visés.

“Des bassins trop petits, sans ombre et pleins d’algues vertes”, c’est ce que dénonce l’association dans un tweet en rapport aux conditions de vie des dauphins. En effet, sur les images qui ont pu être tournées, les dauphins évoluaient dans une piscine de 1,20m (dite provisoire par Marineland) et d’une insalubrité telle que beaucoup de dépôts d’algues se sont formé autour et au fond du bassin.

Trois plaintes par trois associations différentes

Depuis début 2019, c’est pas moins de trois plaintes qui ont été enregistrées envers Marineland. Tout d’abord Sea Sheperd, à porté plainte pour contester l’exposition à la chaleur de l’ours polaire Raspoutine. Et c’est ensuite l’association One Voice qui a dénoncé les dents abîmées de l’orque Inouk, qui tiendra d’ailleurs un événement protestataire demain devant la maire d’Antibes.

Toutes ces plaintes ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête préliminaire.

Une autre plainte déjà déposée fin 2015 par C’est Assez pour le mauvais traitement des orques du parc est toujours aux mains des services enquêteurs.

Une affaire toujours d'actualité

Rappelons que la captivité n’est pas un moyen d’éducation, encore moins lorsqu’on apprend aux animaux à faire des tours en échange de nourriture. Les orques, stars des bassins à Marineland, en sont les premières touchées. En 2017, les associations avaient obtenu un arrêté ministériel interdisant la reproduction en captivité des orques et des dauphins mais le Conseil d’Etat l’a annulé début 2018 pour vice de forme.

Il est clair que la société change et que beaucoup de personnes prennent part à la cause animale, cependant de nombreux parcs en France font toujours de la captivité leur fond de commerce principal.

À revoir sur notre site

Inside the tanks

Lancé sur YouTube en 2017, le court-métrage documentaire de Jonny Meah, Inside the Tanks, présente différents points de vue sur la détention des baleines et des dauphins en captivité, au sein de l'un des deux seuls établissements à garder des orques en captivité en Europe, le Marineland d'Antibes.

Catégories : News